A Hurt Soul

Throw Pillow

Select a Size
    Number of editions: / left
    $27

    This numbered edition Throw Pillow, designed by Asbjorn Lonvig, Lille Fejringhus, comes with a numbered and signed certificate of authenticity. Made from 100% spun polyester, filled with a soft faux down insert, and closed with a concealed zipper. No matter which way you turn it, this double-sided pillow is the perfect accent to any living space.

    • Numbered and signed certificate
    • Delivery in {0} to {1} business days
    • 100 days free return policy
    size chart

    Also available as

    • Art Print Art Print
      $24.9
    • Framed Art Print Framed Art Print
      $53.9
    • Canvas Print Canvas Print
      $59
    • Aluminum Print Aluminum Print
      $74.9
    • Acrylic Glass Print Acrylic Glass Print
      $85
    • Men's All Over T-Shirt Men's All Over T-Shirt
      $39
    • Women's All Over T-Shirt Women's All Over T-Shirt
      $39

    About this Artwork

    Formes et couleurs jubilatoires d’Asbjorn Lonvig Le manuscrit de « Comment communiquer au moyen d’images » est actuellement dans le bureau de l’éditeur. Un directeur d’édition est en train de le lire. Mon ouvrage partira ensuite à l’atelier d’impression. Fin novembre ou début décembre, je corrigerai les épreuves du livre. Le livre paraîtra fin janvier ou mi-février. C’est une période très propice – la meilleure de l’année en France, à cause du grand Salon du Livre en mars à Paris. Je vous tiendrai au courant s’il y a du nouveau concernant mon livre. L’écrivain Alais Joannes Voici ce qu'Alain Joannes écrit au sujet d'Asbjorn Lonvig: Ce que l’art du peintre danois Asbjorn Lonvig communique dès le premier coup d’œil, c’est de l’euphorie à l’état brut. Une euphorie tellement intense que le regard s’en détache à regret. Bien sûr, les teintes saturées jouent un grand rôle dans cette jouissive rutilance. L’éblouissement coloré et la sensation de plaisir qui le prolonge ont des causes multiples. S’agissant de l’adéquation entre la création artistique et les contraintes de la communication, l’œuvre d’Asbjorn Lonvig illustre une hypothèse des sciences neurocognitives, selon laquelle les neurones en charge de la perception visuelle s’activent d’abord sur la reconnaissance des formes, puis sur celle des couleurs, celle des textures et des mouvements. Dans une œuvre comme « Soul hurting still », les impacts sensoriels des formes et des couleurs s’équilibrent. Le plaisir vient de ce que l’œil et le cerveau reçoivent du rouge, du jaune, du vert et du bleu en même temps qu’ils reconnaissent les carrés, les rectangles, les cercles, les triangles, les lignes droites et brisées et même la lettre A. Le regard ainsi comblé par une profusion de sensations instaure un état mental générateur de plaisir. Au-delà de l’émotion primaire, dans une seconde phase de la contemplation, l’esprit s’applique à conférer une signification d’ensemble au tableau. Il fait appel à son répertoire de formes déjà mémorisées. Le plaisir devient alors ludique. Fonctionnant comme un rébus, la carte d’un territoire inconnu, un langage codé ou un mystérieux diagramme, l’œuvre questionne le spectateur: « Que suis-je ? » Les nombreuses réponses possibles sont les résonances mentales qui donnent à la communication artistique une richesse supérieure à toutes les autres formes de communication. Cette communication est intersubjective. Elle organise la rencontre entre la subjectivité de l’artiste et la subjectivité du spectateur. Ce dernier est libre de se référer à des empreintes sensorielles tropicales: association d’un jaune solaire dominant, bleu qui évoque le ciel, vert qui renvoie à une végétation luxuriante. Il peut aussi associer le tableau à sa collection intime d’art primitif. Rien ne l’empêche d’invoquer les abstractions géométriques de Kandinsky et de Mondrian. Une chose est sûre: l’œuvre sera rangée dans la mémoire longue avec toutes ses résonances sensorielles, émotionnelles, ludiques et culturelles. Il est intéressant de savoir que l’impact jubilatoire de l’œuvre d’Asbjorn Lonvig est étroitement lié à sa démarché artistique. Informaticien de haut niveau puis chef d’entreprise, le peintre a trouvé la sérénité dans une création picturale qui commence avec des esquisses numériques sur ordinateur et trouve son achèvement sur un support – châssis et toile – entièrement conçu et fabriqué par le signataire de l’œuvre. Alais Joannes, l’écrivain Paris France Les signes troublants d’un peintre danois Le magazine « Le monde de l’Art » désigne le peintre et graphiste danois Asbjorn Longvig comme le créateur d’images le plus inventif du moment. Cette reconnaissance valide l’intuition (1) selon laquelle cet univers composé de formes simples et de couleurs vives communique de manière particulièrement intense. medium_asbjorn_longvig_hurting_soul.3.jpgL’impact de ces images est d’abord sensoriel. Les couleurs saturées les rendent très visibles tandis que les signes élémentaires affirment une volonté de lisibilité. Au-delà de la visibilité et de la lisibilité s’instaure une jubilation générée par les contrastes lumineux qui excitent et euphorisent le système de perception. En même temps, la disposition des dessins géométriques – triangles, rectangles, cercles, barres – interpelle l’entendement à la manière d’un langage codé dont on devine la structure intime sans pouvoir accéder à sa signification profonde. Les signes « parlent »; ils suggèrent des pistes qui ne coïncident ni avec le rythme de la composition ni avec l’exubérance des couleurs. Ici naît un trouble qui s'installe entre l’évidence des couleurs et des formes, d'une part, et le mystère de leur codage, d'autre part. Ce trouble est de même nature que la fascination exercée par la musique de Jean-Sébastien Bach. Le compositeur organisait des motifs mélodiques et harmoniques connus dans une architecture personnelle. Et l'on perçoit une subjectivité dramatique dans l’organisation, apparemment neutre, de figures musicales standardisées. Pareillement dans l’œuvre d’Asbjorn Longvig, on saisit une intention singulière dans la mise en page, dans la scénarisation, de formes rudimentaires vivement colorées. Ces intentions s’expriment parfois, comme dans l’œuvre ci-contre intitulée « Vous m’élevez », par une ambivalence quasiment métaphysique. Nul ne sait si la croix, plus grise que blanche, se dresse comme la proclamation graphique d'un acte de foi ou si le vrai message n’est pas plutôt dans l’ombre qu’elle projette sur l’azur.

    Asbjorn Lonvig, Lille Fejringhus's avatar
    Asbjorn Lonvig, Lille Fejringhus

    Hedensted, Denmark

    Artist's Best-Sellers

    ARTIST'S SHOP

    You might also like

    LATEST REVIEWS


    • " Very pleased with the pillow. Well made and neat. Looks great. "Rhoda
    • " Print is crisp and pillows are well stuffed, not super soft fabric, but I love them and would order again and highly recommend. They look exactly like the picture. "Kellyw
    • " Amazing quality. The colors are bright and beautiful. My pillows are strewn all over my couch and bed! Easily washable / doesnt fade. "Harpa
    • " EXCELLENT quality and absolutely beautiful art! "Fred